• Un employé japonais de 54 ans a perdu 37,75 millions de yens (236.000 euros)
    en se faisant berner 61 fois de suite par le même escroc au téléphone, avant
    de soupçonner enfin quelque chose et d'alerter la police.


    La victime, dont l'identité n'a pas été dévoilée, a reçu un premier appel en juin d'un individu se présentant comme une entreprise de services financiers, qui lui a fait croire que ses coordonnées personnelles étaient tombées aux mains d'usuriers peu recommandables à cause d'une erreur informatique.

    "Nous effacerons vos coordonnées. Cela vous coûtera 5.000 yens. Envoyez-nous 30.000 yens et nous vous rembourserons 25.000 yens plus tard", a affirmé l'escroc, selon la police.
    Le naïf est tombé dans le panneau 61 fois de suite, virant l'argent demandé sur un compte en banque. Il n'a prévenu la police qu'après s'être fait poser un lapin par son correspondant, à un rendez-vous au cours duquel il était censé se faire rembourser. Le coupable court encore.

    Les escroqueries téléphoniques se sont multipliées ces dernières années au Japon, pays où les habitants sont pour la plupart d'une légendaire honnêteté et ont peu de raisons de se méfier de leur prochain, et où la petite délinquance reste exceptionnelle.
    Selon la télévision publique NHK, 1.278 escroqueries téléphoniques ont été signalées dans la seule ville de Tokyo entre janvier et juin, pour un montant total de 2,5 milliards de yens (15,6 millions d'euros).

    votre commentaire
  • Un jeune conducteur canadien a eu recours à une
    tactique insolite pour éviter un alcootest




    La police de Walkerton, dans la province d'Ontario, avait repéré le jeune homme de 19 ans assis dans sa voiture tous feux éteints sur une route de campagne.

    Le soupçonnant d'être en état d'ébriété, un policier était en train de préparer l'alcootest, lorsque le jeune homme a commencé par avaler le liquide de ses lentilles de contact avant de s'enfoncer dans la bouche un morceau de chemise puis ses chaussettes.
    Une mêlée s'en est suivie et un policier a utilisé un jet de poivre pour calmer le jeune homme qui a ensuite été placé dans une cellule.

    Après son sandwich aux chaussettes, ce dernier s'est plongé la tête dans la cuvette des toilettes, refusant toujours mordicus de souffler dans l'alcootest.
    Il comparaîtra devant un tribunal en octobre pour refus de se soumettre à un test d'alcoolémie, un délit potentiellement aussi grave que la conduite en état d'ébriété.

    1 commentaire
  • Un crocodile a créé la panique dans une ville russe de la région de la Volga en tombant sur un trottoir après avoir fait une chute du 12ème étage de l'immeuble dans lequel il se trouvait puis en se remettant tranquillement sur pattes,
    ont indiqué mardi les autorités locales.



    L'événement insolite s'est déroulé à Sarov, à environ 500 km à l'est de Moscou.

    Le crocodile long de un mètre a à peine souffert, malgré sa chute d'un des immeubles les plus hauts de la ville, se cassant simplement une dent, a ajouté la porte-parole. Sous le choc, la bête est restée tranquille et ne s'est attaquée à personne.
    Des sauveteurs sont venus l'attraper avec un lasso, l'ont placé dans un abris pour animaux où quelques heures après ses propriétaires sont venus le chercher
    pour le ramener chez eux.

    votre commentaire
  • Trois mois de prison ferme pour cette accro aux perfusions qui subtilisait de puissants médicaments à ses malades, car elle n'arrivait plus à se soigner de façon traditionnelle.



    Cette aide-soignante de 38 ans, qui souffrait de migraines chroniques, a donc été condamnée par le tribunal correctionnel de Reims (Marne) pour "vol et mise en danger de la vie d'autrui".

    L'un de ses chefs de service l'avait prise en flagrant délit de vol le 18 juillet. Mise en examen, l'aide-soignante au casier judiciaire vierge avait été laissée libre sous contrôle judiciaire.

    Mais dix jours plus tard, la quadragénaire, qui compte 16 ans de métier, ne supportait plus les douleurs. Elle avait alors débranché la perfusion de morphine d'un malade en fin de vie pour se l'administrer.
    Elle ne pourra plus exercer une profession médicale ou paramédicale pendant les cinq prochaines années.

    votre commentaire
  • Une allemande de 59 ans s'est fait retirer un stylo
    qu'elle s'était enfoncée à l'âge de 4 ans !!!




    Margaret Wagner est tombée à l'âge de 4 ans sur son stylo qui se l'est enfoncé dans la narine droite et une partie du cerveau. Heureusement, aucun nerf optique ne fut touché. A l'époque, les chirurgiens ont jugé risqué, l'intervention.

    Notre brave dame a donc vécu 55 ans de douleurs et maux de tête incessants. L'objet fut retiré avec succès, à l'exception d'un morceau de 2 cm, impossible à ôter...


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique